agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Groupe Renaissance et Age classique - IHRIM (UMR 5317) Portails : www - étudiants - personnels Groupe Renaissance et Age classique - IHRIM (UMR 5317)

Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Archives > Parutions > 2012 : Le Français préclassique, 2012, n°14.

2012 : Le Français préclassique, 2012, n°14.

 

 
Le Français préclassique, 2012, n°14.

 « Le choix de la langue dans la construction des publics en France à la Renaissance ». Actes du colloque de l'université Brock

 

Sommaire

Préface par Philippe Selosse

Renée-Claude Breitenstein, Tristan Vigliano, Introduction.

 

1re PARTIE : « LE CHOIX DU FRANÇAIS : UNE LANGUE ET SES PUBLICS À LA RENAISSANCE » :

- François Paré, Renaissance, plurilinguisme et minorisation
- Mawy Bouchard, Quand « rendre public », c'est « faire public » : publier en français à la Renaissance
- Myriam Marrache-Gouraud, Les « Essais » de Rabelais (Pantagruel, Chapitre IX)
- Mathilde Aubague, Rabelais et le choix du vulgaire, élément d'une stratégie narrative. Construction et sélection de ses publics, du Pantagruel au Tiers Livre (1532-1546)
- Marthe Paquant, Les régionalismes du français chez Guillaume Paradin (ca 1510-1590) : choix ou nécessité ?
- Élise Rajchenbach-Teller, « À l'imitation de l'archer ». Justifications linguistiques dans La Poesie françoise de Charles de Sainte-Marthe (Lyon, Le Prince, 1540)
- Mathieu Ferrand, Le latin sur les tréteaux de théâtre en France au début de la Renaissance : une langue en représentation.

 

2e PARTIE : « AUTOTRADUCTIONS, TRADUCTIONS, RETRADUCTIONS : MAIS POUR QUI TRADUIT-ON ? » :

- Philip Ford, « De transitu latinitatis ad gallica scripta » : remarques sur la traduction littéraire à la Renaissance
- Luc Vaillancourt, « Non est mortale quod opto » : Gabriele Simeoni et la traduction sélective
- John Nassichuk, Les Métamorphoses de Cupido (1561) et la personnalité ovidienne de François Habert
- Grégoire Holtz, « Ò toy, qui desires l'Acroissement de ta Langue » : la politique du vernaculaire à l'épreuve du voyage dans les Observations de Pierre Belon
- Claude La Charité, Les traductions latines de la harangue d'Henri III aux États Généraux de 1576
- Irene Finotti, Nouvelles langues, nouveaux publics : le cas de deux romans sentimentaux
- Rainier Grutman, Frontières et négociations linguistiques à la Renaissance.

 

COMPTES RENDUS.


mise à jour le 6 novembre 2014


Université Lumière Lyon 2